Catégories

La révolution numérique et notamment l’intelligence artificielle bouleverse le monde du travail. Certaines compétences deviennent prisées par les recruteurs : les soft skills, ou les compétences liées à la personnalité. L’intelligence comportementale va-t’elle occuper une place encore plus centrale dans les organisations ?

 

S’adapter à l’intelligence artificielle

L'intelligence artificielle a déjà perturbé de nombreux secteurs et en transformera d’autres au cours des prochaines années. D’après l’étude “The Future of Employment: How susceptible are jobs to computerisation?“ menée par deux chercheurs d’Oxford, presque la moitié des métiers existants (41%) pourraient être exercés par des machines d’ici à 2020 !

Pour l’Institut McKinsey, les secteur les plus impactés sont l’hébergement, la restauration, le secteur industriel, l‘agriculture, le transport et la logistique. Pour les auteurs de l’étude, cette transformation offre l’opportunité de développer le sens au travail, puisque les tâches principalement touchées sont celles qui sont répétitives et routinières.

 

Faire face aux changements grâce aux soft skills

Face à cette évolution majeure, certaines compétences deviennent essentielles en entreprise : les "soft skills". Les soft skills désignent le “savoir-être”, en complément des "hard skills" qui concernent le "savoir-faire". Nous pouvons citer par exemple l’empathie, l’adaptation, la curiosité, la capacité à travailler en équipe, la motivation… Ces compétences comportementales permettent notamment aux collaborateurs de s’intégrer plus rapidement dans une équipe, de faire face aux changements et de développer leur polyvalence.

D'après une étude réalisée pour le cabinet Robert Half, plus de la moitié des DRH “accordent autant d'importance, voire davantage, aux soft skills qu'aux hard skills”. Une proportion qui va sûrement augmenter dans les prochaines années !

 

Les compétences du 21ème siècle

Selon la classification de l’OCDE, les compétences clés à développer sont les “4C” :

  • La pensée critique : remettre en question les idées reçues et chercher des alternatives;
  • La créativité : trouver des solutions pertinentes aux problématiques rencontrées et inventer de nouvelles façon de travailler;
  • L'esprit collaboratif : savoir travailler en équipe et en réseau, notamment grâce à la capacité à s'intégrer, à demander de l'aide et déléguer;
  • La communication : transmettre efficacement les informations, renforcer l'impact de ses messages, construire des relations professionnelles constructives.

Même si ces compétences clés sont innées pour certaines personnes, il est aussi possible de les développer grâce à un mode d'apprentissage basé sur l'expérimentation et les serious games. Nous avons toutes et tous la possibilité d'acquérir ces soft skills et d'apprendre à travailler autrement pour favoriser l'innovation, l’agilité et l'efficacité !

Cet article vous a plu ?
N’hésitez pas à le partager :

Autre article pouvant vous intéresser :

Réagissez à cet article :

Le jeu de la rencontre annuelle

Nos engagements RSE

LA CHAÎNE
RELYANCE

Vous souhaitez découvrir nos solutions ?

DIAGNOSTIC ORGANISATIONNEL
/ RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE
DES ENTREPRISES / QUALITÉ
DE VIE AU TRAVAIL…

> Libérer l’efficacité
et l’engagement au travail

GESTION DES CONFLITS  

> Gérer l’équilibre au travail

RELATIONS PROFESSIONNELLES CONSTRUCTIVES /
COMMUNICATION NON VERBALE…

> Progresser au travail

LUDOTHÈQUE /
HAPPY DRIVERS…

> Activer l’épanouissement
au travail

Relyance est labellisée LUCIE, le label de référence en Responsabilité Sociétale des Entreprises, depuis mai 2014.

label lucie

JE SOUHAITE ÊTRE APPELÉ(E) :

+33 (0)3 88 23 03 06
infos@www.relyance.fr
7 rue de Bischwiller – 67000 Strasbourg

 Tous droits réservés. Relyance – Conseil / Médiation / Formations / Relyance BOX

Mentions légales – Plan du site

Contactez-nous

X

×

Panier